C’est prouvé ! Avoir une sœur qui parle beaucoup est un antidépresseur naturel

Avoir une sœur ou un frère est l’un des meilleurs cadeaux que la vie puisse nous offrir ! Ils sont des partenaires de jeux durant l’enfance et des partenaires de vie à l’âge adulte. Mais savez vous qu’avoir une sœur peut être bénéfique pour la santé ?

En effet, c’est une conclusion intrigante d’une étude américaine qui porte sur l’impact de la fratrie sur les membres de la famille. Et voilà qu’avoir une sœur mais en plus bavarde a un effet antidépresseur !

L’auteur de cette étude est Laura Padilla-Walker, professeure à l’Université Brigham Young aux Etats-Unis. Elle fait

partie des chercheurs qui étudientles comportements socio-émotionnels au sein de la famille, l’impact des différents membres de la famille sur la personnalité de chacun ainsi que la relation parent-enfant notamment durant l’adolescence.

Laura Walker affirme à travers l’une de ses études que les sœurs jouent un rôle important dans la signification de la dynamique familiale.

La sœur vous protège de la dépression

L’étude comprenait 395 familles avec plus d’un enfant, dont au moins une adolescente âgée de 10 à 14 ans.

Les chercheurs ont rassemblé une mine d’informations sur la dynamique de chaque famille, puis les ont suivies un an plus tard.

Les analyses statistiques ont montré qu’avoir une sœur protégeait les adolescents des sentiments de solitude, de déni de soi, de culpabilité, de manque de confiance en soi et de peur.

Peu importe que la sœur soit plus jeune ou plus âgée, quel que soit l’écart d’âge qui les sépare.

Les frères sont aussi importants. L’étude a révélé que le fait d’avoir un frère ou une sœur aimant encourageait les bonnes actions, comme aider un voisin ou surveiller d’autres enfants à l’école.

En fait, les frères et sœurs aimants ont davantage favorisé les attitudes charitables que les parents aimants.

Partager: